Top : Services aux entreprises : Orange-business.com- Nouveautes Entreprises

Orange-business.com- Nouveautes Entreprises

Orange-business.com est le site de l'entité commerciale de Francetelecom dédiée aux entreprises (Orange Business Services). Le changement de nom a notamment été dicté par l'internationalisatin du groupe et de son recentrage autour de la marque Orange, jugée comme plus puissante.

Orange Business Services est la nouvelle identité commerciale (depuis le 1er juin 2006) qui regroupe les solutions et services dédiées aux entreprises et au secteur public précédemment commercialisés par Orange, Equant, Transpac et France Télécom, ainsi que Etrali, Almerys, EGT, Expertel Consulting, France Télécom Intelmatique, SETIB et Solicia.

On trouve sur Orange-Business.com une prestatio de l'offre globale de Orange Business Services qui réunit trois leaders du marché entreprises pour mieux répondre ŕ leurs besoins en services intégrés mobiles, données et voix. Orange Business Services combine le leadership d’Equant dans les réseaux et services IP, l’expertise de France Télécom dans les services de communication aux entreprises et les solutions mobiles d’Orange.

Son offre intégrée est conçue pour faciliter la vie professionnelle et la rendre plus efficace. Et grâce ŕ la mise en commun d’une gamme étendue de services sous une męme enseigne, Orange Business Services simplifie la gestion des communications.

Visualiser le flux d'actualite de Orange-business.com- Nouveautes Entreprises

http://www.orange-business.com/fr/rss/fr-news.xml

Orange-business.com- Nouveautes EntreprisesLes 10 derniers articles
de Orange-business.com- Nouveautes Entreprises

3 ingrédients indispensables à la réussite de la transformation des espaces de travail
<span>3 ingrédients indispensables à la réussite de la transformation des espaces de travail </span> <span><span>Patrice Kiroff</span></span> <span>Fri, 01/18/2019 - 07:43</span> <div class="field field--name-field-highlight field--type-string-long field--label-hidden field--item">La recette magique qui accompagne l’ambition de transformation des espaces de travail et permet sa réalisation ? Le triptyque : immobilier, technologie et humain. </div> <div class="field field--name-field-start-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2019-01-18T12:00:00Z">Fri, 01/18/2019 - 12:00</time></div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><div class="titre3">« Pourquoi travailler dans les locaux de mon entreprise alors que je peux maintenant travailler depuis n’importe où ? » Cette simple question n’est plus si anodine car elle est posée de plus en plus souvent par les collaborateurs des entreprises. A l’heure du tout mobile et du télétravail, <a href="https://www.orange-business.com/fr/secteurs-et-metiers/ressources-humaines" target="_blank" title="l’occupation des espaces de travail">l’occupation des espaces de travail</a> est remise en cause. D’une part parce que l’accès aux données de l’entreprise ne nécessite, à présent, plus qu’une connexion à internet et d’autre part car les environnements mis à disposition ne conviennent pas aux nouveaux modes de travail et de management.</div> </div> <div class="field--item"><div style="background-color:#4bb4e6; width: 100%; max-width: 100%; padding: 20px;"> <p><span style="font-size:20px;"><strong>Plus de 20% des Français télétravaillent plus d’une journée par semaine et<br /> 96 % d’entre eux pensent que ce mode de travail améliore le bien-être des salariés.</strong></span></p> <p><strong><em><span style="font-size:12px;"> – source Commissariat Général à l’Egalité des Territoires </span></em></strong></p> </div> <p>Il est vrai que nous pourrions croire qu’au 21è siècle, disposer d'un bâtiment moderne, accueillant et digitalisé ne constituerait pas un pôle d'investissement nécessaire pour l’avenir. Et pourtant, la transformation des espaces de travail (ou "workspace") offre aux organisations un certain nombre d'avantages : concurrentiel, financier, de productivité ou encore collaboratif</p> <div style="background-color:#4bb4e6; width: 100%; max-width: 100%; padding: 20px;"> <p><span style="font-size:20px;"><strong>Le taux de rétention des collaborateurs est accru de 87 % dans les entreprises qui ont adopté une approche Digital Workplace </strong></span></p> <p><strong><em><span style="font-size:12px;"> – source étude Deloitte « The digital workplace: Thin, share, do »</span></em></strong></p> </div> <h2 class="titre2">Cette transformation se traite à tous les niveaux d’une entreprise</h2> <ul><li><strong>Ressources Humaines</strong> pour attirer des nouveaux talents ou favoriser le bien-être des collaborateurs</li> <li><strong>Système d’Information</strong> pour mettre à disposition des collaborateurs des outils performants</li> <li><strong>Immobilier</strong> pour optimiser l’allocation des espaces et mieux répondre aux transformations</li> <li><strong>Communication</strong> pour rayonner en interne et en externe avec une image de marque forte</li> <li><strong>Managérial</strong> pour accompagner les nouvelles méthodes de travail et assurer une meilleure collaboration et un meilleur engagement des collaborateurs</li> </ul></div> <div class="field--item"><article class="embedded-entity text-align-center align-center"><img src="https://www.orange-business.com/sites/default/files/229x250_illustration_article.png" width="229" height="250" alt="Vignette" title=" 229x250_illustration_article.png " /></article></div> <div class="field--item"><h3 class="titre4"><strong>1. </strong>L'immobilier pour définir les nouvelles tendances d'aménagement</h3> <p><a href="https://www.orange-business.com/fr/magazine/place-bureau-collaborateurs" target="_blank" title="Transformation des espaces de travail : quel impact humain ?">La transformation de l’immobilier</a> consiste à repenser la manière dont les espaces sont organisés et de les confronter aux tendances actuelles du marché :</p> <ul><li>Offrir une variété d'environnements aux employés pour améliorer leur confort et leur laisser le choix dans l’espace qui leur convient le mieux (espace de travail, de convivialité, de tranquillité, collaboratif, etc.)</li> <li>Imaginer des espaces amovibles permettant de créer, de déplacer, de reconstruire la salle selon ses souhaits en fonction des besoins du moment (hackaton, présentation, plénière, co-working, ...) et pour permettre de s’adapter aux transformations futures</li> <li>Repenser l’assignation des places pour laisser la possibilité aux équipes de s'asseoir ensemble et collaborer ou pour bousculer les silos entre départements et favoriser le mélange et les échanges</li> <li>Retrouver l’ADN et les valeurs de l’entreprise dans les murs de ces nouveaux espaces de travail pour faciliter l’appropriation des lieux et le sentiment d’appartenance à l’entreprise (écologie, transparence, confiance, autonomie, etc.)</li> </ul><p>Cette partie du projet comporte plusieurs avantages : libérer la créativité des collaborateurs, maximiser l'occupation des espaces du bâtiment, adapter les environnements aux projets ou encore renforcer les liens entre chaque membre de l’entreprise.</p> <h3 class="titre4"><strong>2. </strong>Le digital pour faciliter l'appropriation des nouveaux espaces</h3> <p>La dimension digitale dans un projet de transformation des espaces de travail intervient en amont, pendant et après le projet :</p> <ul><li>En amont, en identifiant dès le départ les choix en infrastructure pour la connectivité (WiFi, 4G/5G, Ethernet, etc.) et l’alimentation électrique nécessaires aux nouveaux équipements afin d’éviter les surcoûts non prévus et l’inadéquation des solutions retenues avec les espaces</li> <li>Pendant, afin de provisionner les budgets suffisants pour atteindre les ambitions digitales souhaitées en se projetant vers l’avenir et non pas en regardant la situation IT actuelle</li> <li>Après, en pensant BUILD mais également RUN pour accompagner l’adoption des nouveaux outils une fois déployés et éviter leurs rejets par les collaborateurs ou les effets déceptifs ainsi que la maintenance de ces équipements.</li> </ul><p>La transformation technologique doit donc coïncider avec le planning de la transformation immobilière. Les deux composantes sont à considérer au même moment pour éviter des complications dans le projet de transformation des environnements de travail.</p> <p>Enfin, la brique technologique doit répondre aux attentes des collaborateurs en leur offrant des solutions digitales adaptées à leurs besoins : accéder aux données n’importe quand et n’importe où, communiquer et collaborer simplement, interagir avec le bâtiment, faciliter les déplacements, etc. La notion de besoin a toute son importance ici car plutôt que de partir sur les tendances technologiques du marché (reconnaissance faciale, badge dématérialisé, détecteur de présence, …) et de fournir à tout le monde les mêmes outils, l’objectif est d’adapter la solution en fonction de l’usage et du profil de l’utilisateur. Ces usages et ces besoins sont définis grâce à l’implication des collaborateurs dans le processus de transformation des espaces de travail.</p> <h3 class="titre4"><strong>3. </strong>L'humain au coeur de la transformation d'entreprise</h3> <p>En effet, un projet de transformation des environnements de travail ne peut être réussi que si les collaborateurs sont impliqués dans ce changement dès le départ. Co-construire cette transformation avec eux permet de les engager dans ce changement et d’identifier les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien puis de mettre en place les solutions digitales et les espaces adaptés à leurs besoins.</p> <p><a href="https://www.orange-business.com/fr/magazine/transformation-espace-travail-impact-humain" target="_blank" title="Transformation des espaces de travail : quel impact humain ?">Libérer la parole des collaborateurs</a> peut se faire au travers d’ateliers immersifs ou de type « innovation game » qui permettent de faire émerger les idées innovantes et de se projeter dans le futur afin d’imaginer l’environnement de travail rêvé et idéal. L’utilisation de persona (résident, itinérant, sédentaire, etc.) permet d’associer une solution / un usage à un profil type et de faire converger les besoins vers une trajectoire lisible.</p> <p>Par ailleurs, la transformation des espaces de travail doit s’accompagner de modifications dans les méthodes de management. Dessiner de nouveaux environnements avec des solutions collaboratives ne peut fonctionner que si les modes de travail s’alignent avec ces changements : repenser la place du collectif, fluidifier les échanges en bousculant les frontières de l’entreprise et les barrières hiérarchiques, repenser la relation temps/travail, sortir d'un état d'esprit où la supervision en visibilité directe prime sur les objectifs et les résultats des collaborateurs.</p> <p>De nombreuses transformations n'atteignent pas les résultats souhaités parce que les employés ne sont pas engagés au bon moment, sur les bons sujets ou parce que les organisations n’effectuent pas les changements nécessaires dans leurs méthodes de management.</p> </div> <div class="field--item"><div style="background-color:#4bb4e6; width: 100%; max-width: 100%; padding: 20px;"> <p><span style="font-size:20px;"><strong>Plus de 60% des projets de transformation de l’expérience numérique des entreprises échouent </strong></span></p> <p><strong><em><span style="font-size:12px;"> – source étude de Forrester Consulting </span></em></strong></p> </div> <p>Pour atteindre les objectifs fixés, la transformation des espaces de travail doit donc lier le triptyque immobilier, technologie et humain et permettre aux entreprises de dégager plusieurs avantages :</p> <ul><li><strong>productivité</strong> : les employés sont plus heureux car le confort au quotidien a été amélioré</li> <li><strong>concurrentiel</strong> : l’entreprise est plus attractif et il est plus facile d'embaucher les meilleurs talents</li> <li><strong>renommé </strong>: cette transformation a clairement amélioré l’image de l’entreprise en interne et en externe</li> <li><strong>financier</strong> : les espaces de travail sont optimisés grâce à la mobilité et le réaménagement à souhait</li> <li><strong>collaboratif</strong> : les lieux créés sont conviviaux et favorisent le lien entre les collaborateurs</li> <li><strong>culturel</strong> : ces nouveaux espaces sont le reflet des valeurs de l’entreprise (innovation, créativité, collaboratif, vert et digital)</li> </ul><p>Maintenant que vous avez la recette pour réussir, êtes-vous prêt pour la transformation de vos espaces de travail ?</p> <h3 class="titre4">Pour aller plus loin :</h3> <ul><li><a href="https://www.orange-business.com/fr/magazine/travail-collaboratif-ce-qu-attendent-les-collaborateurs" target="_blank" title="Travail collaboratif : ce qu'attendent les collaborateurs">Travail collaboratif : ce qu'attendent les collaborateurs</a></li> <li><a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/nouvelles-messageries-qui-revolutionnent-facon-travailler-partie-1" target="_blank" title="Ces nouvelles messageries qui révolutionnent notre façon de travailler (Partie 1)">Ces nouvelles messageries qui révolutionnent notre façon de travailler (Partie 1)</a></li> </ul></div> </div> <div class="field field--name-field-industry field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/242" hreflang="fr">Tous secteurs</a></div> </div> <div class="field field--name-field-subhome field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/297" hreflang="fr">Blogs</a></div> </div> <div class="field field--name-field-profile field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"> <article data-history-node-id="10639" role="article" lang="en" class="profile teaser clearfix encart_profil" xml:lang="en"><div class="content"> <div class="col image_blogger"> <div class="field field--name-field-visual field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"><article class="media media-image view-mode-default"><div class="field field--name-field-image field--type-image field--label-hidden field--item"> <img src="https://www.orange-business.com/sites/default/files/300x300_portrait_bloggeur_2.png" width="300" height="300" alt=" 300x300_portrait_bloggeur_2.png " title=" 300x300_portrait_bloggeur_2.png " /></div> </article></div> </div> <div class="col bloc_textuel"> <div class="title"> <div class="div-profile-teaser-name"> <span>Jonathan Strauss-Kahn </span> </div> <div class="div_twitter_account"> <a href="https://twitter.com/jstrausskahn" target="_blank">Compte Twitter</a> </div> </div> <div class="field field--name-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field--item"><p>Consultant en transformation digitale depuis 7 ans, j’accompagne les entreprises de tout secteur dans le cadrage et la mise en place de leurs projets innovants en particulier dans le domaine du Smartbuilding. Je tire parti de mon expertise sur les enjeux du numérique pour la mettre au service de nos clients dans le choix de leurs ambitions digitales.</p> <p><a href="https://www.linkedin.com/in/jonathan-strauss-kahn-b4b30844/" target="_blank" title="Profil likedin :">Profil LinkedIn</a></p> </div> </div> </div> </article></div> <div class="field field--name-field-insight field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/249" hreflang="fr">Collaboration</a></div> </div>
Pourquoi la transformation digitale est une transformation humaine avant tout (2/2)
<span>Pourquoi la transformation digitale est une transformation humaine avant tout (2/2)</span> <span><span>Patrice Kiroff</span></span> <span>Wed, 01/09/2019 - 08:32</span> <div class="field field--name-field-highlight field--type-string-long field--label-hidden field--item">Dans ce deuxième article sur la transformation des entreprises, découvrez les principaux facteurs de changement qui touchent les collaborateurs</div> <div class="field field--name-field-start-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2019-01-07T12:00:00Z">Mon, 01/07/2019 - 12:00</time></div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><div class="titre3"><a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/pourquoi-transformation-digitale-est-transformation-humaine-avant-tout-12" target="_blank" title="Dans la première partie de cet article">Dans la première partie de cet article</a>, j’ai évoqué les limites d’une approche « client first » qui se ferait au détriment de l’expérience collaborateurs, mettant en avant l’importance du capital humain dans la transformation. Dans cette seconde partie, j’évoque les principaux facteurs de changement qui touchent ces mêmes collaborateurs. Objectif : bien comprendre les uns pour bien accompagner les autres.</div> <h2 class="titre2">Six grandes tendances de transformation</h2> <p>Acculturés, formés, équipés et accompagnés, les collaborateurs deviennent des moteurs, des ambassadeurs voire leaders de la transformation. Laissés de côté, ils deviennent des freins. Facile à dire, un peu plus complexe à faire. Les collaborateurs évoluent en effet dans des écosystèmes complexes dont les règles et modus operandi ont changé : hyperconnectivité, transversalité, agilité, intelligence collaborative… Les accompagner dans ce mouvement suppose de bien comprendre ce qui est en jeu puis d’anticiper les différents impacts qu’ils peuvent subir :</p> <ul><li><strong>1. La relation au temps et à l’espace :</strong> la technologie a aboli les frontières et raccourci les distances, ouvrant les portes de l’entreprise au passage.Désormais, nous sommes amenés à travailler à distance, dans des tiers lieux, fab lab, espaces de coworking ou plus simplement en flex office. Ce qui change également notre rapport au temps : équilibre pro / perso, injonction de réactivité voire d’immédiateté, pression du temps court qui éloigne le temps long, etc. Deux paradigmes clés de nos vies professionnelles et personnelles.<br />  </li> <li><strong>2. Les modes de management </strong>: inspiré par les méthodes agiles issues du monde logiciel, un management agile tend à infuser les organisations. Ses principes : autonomie, confiance, écoute, transparence, disponibilité, innovation, droit à l’erreur, leadership, coaching… L’autorité hiérarchique laisse sa place à l’autorité de compétence et d’influence, avec des organisations plus horizontales, transverses et liquides. C’est un choc culturel qui secoue les organisations et surtout un changement à préparer / accompagner avec soin et méthode.<br />  </li> <li><strong>3. La place de l’individu au sein du collectif :</strong> l’économie collaborative, les plateformes ou l’open innovation en attestent, la collaboration voire la co-opétition sont des ingrédients désormais clés pour réussir. Mobiliser l’intelligence collective, <a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/reseaux-sociaux-dentreprise-collaboration-tendances-venir" target="_blank" title="Réseaux sociaux d’entreprise, collaboration, quelles tendances à venir ?">adresser les sujets de manière transverse</a>, favoriser les approches pluri-disciplinaires permettent de mieux travailler ensemble et de « travailler autrement ». Comprendre : de façon plus efficiente. Mais collaborer n’est pas si simple et ne s’appuie pas uniquement sur des outils. Une culture et des pratiques de la collaboration sont nécessaires.<br />  </li> <li><strong>4. Des organisations techno-driven : </strong>le digital est désormais partout, la softwarisation du monde est enclenchée, les datas structurent les business models, l’intelligence artificielle promet de nous augmenter voire de nous remplacer. L’enjeu : acculturer, sensibiliser, former voire professionnaliser les collaborateurs pour leur donner les clés de compréhension et d’action tout en garantissant leur employabilité. Demain, il faudra sans doute apprendre à travailler avec une intelligence artificielle pour en tirer le maximum. Mais comment faire quand on commence à peine à en deviner les usages ?<br />  </li> <li><strong>5. L’open collaboration :</strong> les entreprises et organisations ne peuvent plus réussir seules. Interconnectées à leurs fournisseurs, partenaires, clients voire dans certains cas concurrents, elles s’ouvrent également aux compétences hors les murs. Start-up, freelances, universitaires, équipes partenaires côtoient désormais les collaborateurs de l’organisation. Les uns et les autres s’imprègnent des pratiques et cultures respectives, découvrent de nouvelles méthodes et modes d’organisation. Plateaux agiles, pizza teams, skills dating et autres design sprint modèlent une nouvelle expérience collaborateur.<br />  </li> <li><strong>6. L’économie de la compétence :</strong> l’écriture et l’imprimerie nous ont fait entrer dans l’économie du savoir, l’industrie dans celle du faire, le digital dans celle du faire-savoir. L’intelligence artificielle nous fait aujourd’hui entrer dans celle du savoir-faire. Pour la première fois, une technologie promet non seulement de nous augmenter mais potentiellement de nous remplacer dans ce qui jusqu’ici nous caractérisait : la compétence. Un exemple ? La voiture autonome qui prend seules les décisions en s’appuyant sur des connaissances mais aussi un environnement, des situations, de l’imprévu. L’intelligence artificielle générale n’est pas pour demain mais nous devons nous y préparer.</li> </ul><p>Au-delà de ce premier « diagnostic », c’est finalement la connaissance de leur capital humain que les entreprises doivent améliorer. Car à y regarder de plus près, des 4 piliers de la transformation dont nous avons parlé, c’est sans doute celui que les entreprises connaissent le moins bien. Et à y regarder d’encore plus près, de tous les actifs que possèdent les entreprises, les savoirs, savoir-être et savoir-faire ressemblent encore trop souvent à un rendez-vous en terre inconnue. L’économie de la compétence est pourtant bien là et nous devons nous y préparer. L’objet de mon prochain article.</p> <h3 class="titre4">Pour aller plus loin :</h3> <ul><li><a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/pourquoi-transformation-digitale-est-transformation-humaine-avant-tout-12" target="_blank" title="Pourquoi la transformation digitale est une transformation humaine avant tout (1/2)">Pourquoi la transformation digitale est une transformation humaine avant tout (1/2)</a></li> <li><a href="https://www.orange-business.com/fr/magazine/travail-collaboratif-ce-qu-attendent-les-collaborateurs" target="_blank" title="Travail collaboratif : ce qu'attendent les collaborateurs">Travail collaboratif : ce qu'attendent les collaborateurs</a></li> <li><a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/nouvelles-messageries-qui-revolutionnent-facon-travailler-partie-1" target="_blank" title="Ces nouvelles messageries qui révolutionnent notre façon de travailler (Partie 1)">Ces nouvelles messageries qui révolutionnent notre façon de travailler (Partie 1)</a></li> </ul></div> </div> <div class="field field--name-field-industry field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/242" hreflang="fr">Tous secteurs</a></div> </div> <div class="field field--name-field-subhome field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/297" hreflang="fr">Blogs</a></div> </div> <div class="field field--name-field-profile field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"> <article data-history-node-id="2785" role="article" class="profile teaser clearfix encart_profil"><div class="content"> <div class="col image_blogger"> <div class="field field--name-field-visual field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"><article class="media media-image view-mode-default"><div class="field field--name-field-image field--type-image field--label-hidden field--item"> <img src="https://www.orange-business.com/sites/default/files/media/blog/f-panserrieu-300.png" width="300" height="300" /></div> </article></div> </div> <div class="col bloc_textuel"> <div class="title"> <div class="div-profile-teaser-name"> <span>Frédéric Panserrieu</span> </div> </div> <div class="field field--name-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field--item"><p>Passionné par les RH, l’innovation et l’innovation RH, je suis consultant en transformation digitale au sein d’Orange Consulting. Passé par le contenu web, la formation et le coaching, mon parcours m’a ensuite amené à faire de l’acculturation digitale, de la conduite du changement et de la MOA métier en mode agile. Aujourd’hui, je me concentre essentiellement sur les sujets liés à la digitalisation RH.</p> </div> </div> </div> </article></div> <div class="field field--name-field-insight field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/249" hreflang="fr">Collaboration</a></div> </div>
6 questions pour tout comprendre sur le réseau LTE-M
<span>6 questions pour tout comprendre sur le réseau LTE-M</span> <span><span>Patrice Kiroff</span></span> <span>Tue, 01/08/2019 - 08:15</span> <div class="field field--name-field-highlight field--type-string-long field--label-hidden field--item">Décryptage pour tout comprendre sur le LTE-M, avec Grégoire de Changy, spécialiste IoT chez Orange Business Services. </div> <div class="field field--name-field-start-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2019-01-04T12:00:00Z">Fri, 01/04/2019 - 12:00</time></div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><div class="titre3">Décryptage pour tout comprendre sur le LTE-M, avec Grégoire de Changy, spécialiste IoT chez Orange Business Services.</div> <p>Lancé le 8 novembre 2018, <a href="https://www.orange-business.com/fr/reseau-LTE-M" target="_blank" title="le LTE-M (LTE-Machine) ">le LTE-M (LTE-Machine) </a>est une nouvelle technologie réseau dédiée aux objets connectés. Sa promesse : de meilleures autonomies et disponibilités des objets sur les réseaux mobiles. Décryptage pour tout comprendre sur le LTE-M, avec Grégoire de Changy, spécialiste IoT chez Orange Business Services.</p> <h2 class="titre2">1. Que va permettre le LTE-M ?</h2> <p>Le LTE-M va augmenter l’autonomie des terminaux, permettre de communiquer dans des endroits difficiles d’accès pour les ondes radios comme les parkings et les emplacements semi-enterrés ou enterrés. C’est une technologie fonctionnant sur la 4G et qui va remplacer la 2G ou la 3G dans les dix prochaines années.</p> <h2 class="titre2">2. Quels sont ses avantages du LTE-M ?</h2> <p>C’est une technologie simple à mettre en œuvre. Elle offre 4 principaux avantages :</p> <ul><li>une autonomie importante des objets connectés</li> <li>un coût des terminaux plus faible</li> <li>une capacité à couvrir des lieux difficiles d’accès pour les ondes radio</li> <li>une pérennité assurée pour de nombreuses années</li> </ul><h2 class="titre2">3. A quels usages le LTE-M est-il adapté ?</h2> <p>Le LTE-M est une technologie très flexible adaptée pour gérer des cas d’usage très variés comme la gestion de compteurs électriques (Smart Grid), des panneaux d’information sur la voie publique, ou des voitures connectées. Dans l’univers de la santé, il va permettre un dialogue à distance entre le médecin et le patient via des objets comme un glucomètre connecté. Etant donné qu’il transportera la voix, des personnes isolées en difficulté pourront lancer une alerte avec un bracelet connecté en LTE-M et être mises immédiatement en relation avec un service d’assistance. Autre cas d’usage : le tracking de biens, comme des containers installés sur des camions, avec la remontée d’informations comme la température ou la position du container.</p> <h2 class="titre2">4. Le LTE-M va-t-il remplacer la 2G et la 3G ?</h2> <p>Les opérateurs vont devoir fermer la 2G ou la 3G pour optimiser les fréquences radio et permettre le lancement de la 5G. La plupart des services utilisant des objets connectés remplaceront la 2G ou 3G par le LTE-M qui permet de transporter de la voix, des SMS et des données riches comme des images ou de la vidéo.</p> <h2 class="titre2">5. Le LTE-M est-il compatible avec la 5G ?</h2> <p>Les évolutions du LTE-M sont normées en même temps que celles de la 5G et par le même organisme de standardisation : le 3GPP. Le LTE-M va constituer une des « briques » de la 5G et au sein de cette dernière il va adresser les besoins des projets IoT nécessitant des consommations énergétiques basses (Low Power Wide Area) ou un nombre très important d’objets (Massive IoT). Il est donc nécessairement compatible et complémentaire de la 5G qui dans un premier temps n’apportera pas de nouveautés pour l’internet des objets.</p> <h2 class="titre2">6. Comment va être déployée le LTE-M ?</h2> <p>Dès maintenant, le réseau LTE-M d’Orange France couvre plus de 98% de la population française. La première fonctionnalité qui a déjà été lancée est le <strong>Power Saving Mode</strong> qui permet d’économiser de l’énergie en activant le mode veille sur les objets connectés. En 2019, le LTE-M sera ouvert aux pays européens avec des accords de roaming. L’ensemble de l’Europe sera couverte d’ici 2020. Toujours en 2019 Orange lancera la technologie <strong>Extended Coverage</strong> avec la promesse d’une meilleure couverture réseau. En 2020, la VoLTE (ou Voix sur LTE) sera mise à disposition pour offrir une meilleure communication avec les objets connectés</p> <h3 class="titre4">Pour aller plus loin :</h3> <ul><li><a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/challenge-lte-m-sncf-et-orange-met-liot-industriel-sur-rails" target="_blank" title="Le challenge LTE-M SNCF et Orange met l’IoT industriel sur les rails">Le challenge LTE-M SNCF et Orange met l’IoT industriel sur les rails</a></li> <li><a href="https://www.orange-business.com/fr/presse/orange-business-services-accelere-son-developpement-sur-linternet-objets-et-annonce" target="_blank" title="Orange Business Services accélère son développement sur l’Internet des Objets et annonce le lancement de la technologie LTE-M en France">Orange Business Services accélère son développement sur l’Internet des Objets et annonce le lancement de la technologie LTE-M en France</a></li> <li><a href="https://www.orange-business.com/fr/reseau-LTE-M" target="_blank" title="Pour vérifier la couverture mobile de la technologie LTE-M dédiée aux objets connectés, consultez la carte interactive en ligne">Pour vérifier la couverture mobile de la technologie LTE-M dédiée aux objets connectés, consultez la carte interactive en ligne</a></li> </ul></div> </div> <div class="field field--name-field-industry field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/160" hreflang="fr">Industrie</a></div> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/162" hreflang="fr">Smart Cities</a></div> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/163" hreflang="fr">Transport</a></div> </div> <div class="field field--name-field-subhome field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/297" hreflang="fr">Blogs</a></div> </div> <div class="field field--name-field-profile field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"> <article data-history-node-id="2685" role="article" class="profile teaser clearfix encart_profil"><div class="content"> <div class="col image_blogger"> <div class="field field--name-field-visual field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"><article class="media media-image view-mode-default"><div class="field field--name-field-image field--type-image field--label-hidden field--item"> <img src="https://www.orange-business.com/sites/default/files/media/blog/sghys-300.png" width="300" height="300" /></div> </article></div> </div> <div class="col bloc_textuel"> <div class="title"> <div class="div-profile-teaser-name"> <span>Séverine Ghys</span> </div> <div class="div_twitter_account"> <a href="https://twitter.com/SeverineGhys" target="_blank">Compte Twitter</a> </div> </div> <div class="field field--name-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field--item"><p>Consultante au sein de la direction marketing Orange Business Services, auteur du livre blanc « Les applications mobiles, accélérateur de votre business », spécialiste en design thinking et storytelling, j’ai créé l’agence digitale WebRédacteurs en 2000. <br /><br /> Ses réseau sociaux: <br /><br /><a href="https://fr.linkedin.com/in/severineghys">https://fr.linkedin.com/in/severineghys</a> </p> </div> </div> </div> </article></div> <div class="field field--name-field-insight field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/247" hreflang="fr">Big data - IoT</a></div> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/252" hreflang="fr">Mobile</a></div> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/253" hreflang="fr">Réseaux</a></div> </div>
Ces nouvelles messageries qui révolutionnent la façon de travailler : l'administrateur informatique (Partie 2)
<span>Ces nouvelles messageries qui révolutionnent la façon de travailler : l'administrateur informatique (Partie 2)</span> <span><span>Patrice Kiroff</span></span> <span>Wed, 01/02/2019 - 10:34</span> <div class="field field--name-field-highlight field--type-string-long field--label-hidden field--item">Comme nous l’avons vu dans la première partie de ce billet les nouvelles messageries cloud sont des facteurs puissants de transformation des méthodes de travail pour les utilisateurs. Les administrateurs sont également gagnants : ces outils réduisent leurs tâches chronophages et sans valeur ajoutée, améliorent le TCO, la sécurité et la protection des données.</div> <div class="field field--name-field-start-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2018-12-20T12:00:00Z">Thu, 12/20/2018 - 12:00</time></div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><div class="titre3">Comme nous l’avons vu dans <a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/nouvelles-messageries-qui-revolutionnent-facon-travailler-partie-1" target="_blank" title="Ces nouvelles messageries qui révolutionnent notre façon de travailler (Partie 1)">la première partie de ce billet</a> les nouvelles messageries cloud sont des facteurs puissants de transformation des méthodes de travail pour les utilisateurs. Les administrateurs sont également gagnants : ces outils réduisent leurs tâches chronophages et sans valeur ajoutée, améliorent le TCO, la sécurité et la protection des données.</div> <h2 class="titre2">Finies les astreintes</h2> <p>Le premier bénéfice des nouvelles suites de collaboration est d’offrir à l'administrateur un ensemble complet et cohérent d’outils de collaboration et de production de documents sans avoir à gérer plusieurs fournisseurs et l’intégration des outils entre eux.</p> <p>La tranquillité de gestion vient immédiatement ensuite. Finies les astreintes, l’administrateur offre sans effort à ses utilisateurs une fiabilité de très haut niveau grâce à des SLA allant jusqu’à 99,98%. De plus, moult fonctionnalités viennent améliorer son quotidien par rapport aux systèmes sur serveurs. Le MDM (Mobile Device Management) inclus lui permet de gérer et sécuriser les utilisations sur mobiles. La possibilité d’utiliser les outils par navigateur supprime les inconvénients du client lourd (prérequis système et matériel, mises à jour, plantages...), soit autant d’interventions et de support en moins sur le poste de travail lors du déploiement de nouvelles applications.</p> <h2 class="titre2">Un simple navigateur pour fonctionner, ce qui évite à l’entreprise d’avoir à remplacer le parc des PC</h2> <p>Au-delà des déploiements, ces nouvelles suites de collaboration sont également facteur de réduction des coûts cachés à moyen et long terme.</p> <p>Certaines licences Microsoft Office 365 incluent nativement Windows 10. Ainsi l’administrateur est à la fois déchargé de la mise à jour de toutes les applications de collaboration et de la mise à jour du système d’exploitation des PC. Du correctif de sécurité à la nouvelle version, tout ce qui lui est demandé, c’est de choisir entre laisser faire le système, profiter en avance des nouvelles fonctionnalités ou bien définir des utilisateurs pilotes. Tout le reste est automatique.</p> <p>Et les gains peuvent aller plus loin, en diminuant les coûts liés au système d’exploitation et à la partie matérielle. Ainsi, étant 100% web, G Suite n’exige qu’un navigateur à jour pour fonctionner, ce qui évite à l’entreprise d’avoir à remplacer les PC qui fonctionnent mais ne sont pas assez performants pour supporter une nouvelle version de Windows. Un bon moyen de marier TCO (Total Cost of Ownership) et Green IT.</p> <h2 class="titre2">Permettre au collaborateur de choisir le type d'ordinateur qu’il préfère</h2> <p>La réduction des coûts ne se fait pas aux dépens du service aux utilisateurs : au contraire, les nouvelles messageries améliorent le quotidien des collaborateurs et répondent aux nouveaux besoins de flexibilité des entreprises.</p> <p>Ainsi lors du départ d’un collaborateur, qu’il soit commercial ou stagiaire, l’administrateur peut d’un clic et sans brèche de sécurité transférer ses documents à son successeur ou à son groupe de collègues.</p> <p>Elles fournissent également des solutions aux organisations qui optimisent leurs locaux ou qui veulent réduire les coûts de gestion du poste de travail, avec la possibilité de généraliser des ordinateurs sans disque dur et en libre service (“Grab'n'go”) : ses identifiants suffisent à un utilisateur, interne ou invité, pour y retrouver l'ensemble de son environnement de travail, paramètres, raccourcis, mails, documents etc.</p> <p>Elle permettent aussi de mieux répondre aux demandes croissantes de personnalisation des utilisateurs et des métiers : il est possible et en toute sécurité d’offrir au collaborateur le choix d’un type d'ordinateur plus conforme à ses habitudes (Windows, Mac, Chrome OS…) voire le laisser utiliser son propre ordinateur comme c’est le cas parfois avec le smartphone (Bring Your Own Device).</p> <h2 class="titre2">Mieux se protéger contre les fuites de données</h2> <p>La sécurité un atout souvent mal connu des nouvelles messageries. Là encore, c’est la centralisation des données qui permet de mieux se protéger contre les fuites : dans ce domaine, le drive fait mieux que les mentions “interne”, “confidentiel” sur toutes ces présentations dont on perd le contrôle dès le premier attachement à un mail.</p> <p>Qu’il s’agisse d’un mail ou d’un document, l'administrateur dispose d’une palette d'outils très développée :</p> <ul><li>Une traçabilité complète (activités, intervenants, actions),</li> <li>Des alertes paramétrables vers lui-même ou vers l’utilisateur en cas d’activités suspectes ou non conformes aux règles internes,</li> <li>Le blocage automatique du partage d’informations confidentielles (Data Loss Prevention).</li> </ul><p>Côté conformité, c’est également un atout vis à vis du RGPD et son obligation souvent ignorée de fiabilité des données personnelles en possession de l’entreprise. Plutôt que de dupliquer les fichiers et les données, ce qui en complexifie la maintenance, il suffit aux utilisateurs de synchroniser leurs documents entre eux (feuilles de calculs, présentations, sites etc…) pour qu’ils soient toujours à jour sans effort.</p> <p>Ainsi, plus qu’une évolution technique ou financière, les nouvelles messageries cloud offrent à l’administrateur un cadre de travail entièrement renouvelé, adapté aussi bien aux besoins de ses utilisateurs qu’à ses propres enjeux actuels d’exploitation.</p> <h3 class="titre4">Pour aller plus loin :</h3> <ul><li><a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/nouvelles-messageries-qui-revolutionnent-facon-travailler-partie-1" target="_blank" title="Ces nouvelles messageries qui révolutionnent notre façon de travailler (Partie 1)">Ces nouvelles messageries qui révolutionnent notre façon de travailler (Partie 1)</a></li> <li><a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/collaboration-dans-cloud-chance-pour-securite-lentreprise" target="_blank" title="La Collaboration dans le cloud, une chance pour la sécurité de l’entreprise">La Collaboration dans le cloud, une chance pour la sécurité de l’entreprise</a></li> <li><a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/quatre-choses-savoir-pour-bien-choisir-messagerie" target="_blank" title="Quatre choses à savoir pour bien choisir sa messagerie">Quatre choses à savoir pour bien choisir sa messagerie</a></li> <li><a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/optimiser-gestion-services-cloud-entreprise" target="_blank" title="Optimiser la gestion des services cloud de votre entreprise">Optimiser la gestion des services cloud de votre entreprise</a></li> </ul></div> </div> <div class="field field--name-field-industry field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/242" hreflang="fr">Tous secteurs</a></div> </div> <div class="field field--name-field-subhome field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/297" hreflang="fr">Blogs</a></div> </div> <div class="field field--name-field-profile field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"> <article data-history-node-id="2623" role="article" class="profile teaser clearfix encart_profil"><div class="content"> <div class="col image_blogger"> <div class="field field--name-field-visual field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"><article class="media media-image view-mode-default"><div class="field field--name-field-image field--type-image field--label-hidden field--item"> <img src="https://www.orange-business.com/sites/default/files/media/blog/arsene.png" width="300" height="300" /></div> </article></div> </div> <div class="col bloc_textuel"> <div class="title"> <div class="div-profile-teaser-name"> <span>Arsène Ahouansou</span> </div> </div> <div class="field field--name-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field--item"><p>Marketeur engagé depuis 15 ans dans la définition et la gestion de solutions B-to-B du Groupe, je suis aujourd’hui Responsable marketing produit de solutions de Collaboration Cloud. Alors qu’historiquement les solutions étaient très focalisées sur des architectures techniques et des stratégies d’industriels, le schéma s’est inversé et j’évolue désormais dans un environnement passionnant, ultra-réactif et où l’expérience utilisateur est au cœur du service et de la différenciation.</p> </div> </div> </div> </article></div> <div class="field field--name-field-insight field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/249" hreflang="fr">Collaboration</a></div> </div>
Pourquoi la transformation digitale est une transformation humaine avant tout (1/2)
<span>Pourquoi la transformation digitale est une transformation humaine avant tout (1/2)</span> <span><span>Patrice Kiroff</span></span> <span>Thu, 12/20/2018 - 08:36</span> <div class="field field--name-field-highlight field--type-string-long field--label-hidden field--item">La symétrie des attentions n’est plus une nouveauté. Tout le monde s’accorde en effet pour dire qu’une expérience client à la hauteur implique une expérience collaborateur idoine. Mais en mesure-t-on vraiment les contours ?</div> <div class="field field--name-field-start-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2018-12-20T12:00:00Z">Thu, 12/20/2018 - 12:00</time></div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><div class="titre3">La symétrie des attentions n’est plus une nouveauté. Tout le monde s’accorde en effet pour dire qu’une expérience client à la hauteur implique une expérience collaborateur idoine. Mais en mesure-t-on vraiment les contours ? Sait-on exactement pourquoi et surtout comment prêter attention à la manière dont les collaborateurs anticipent, craignent parfois, vivent le plus souvent, et enfin mènent la transformation ?</div> <h2 class="titre2">Les limites du modèle « customer first »</h2> <p>Drivée par la pression concurrentielle, les évolutions règlementaires ou les nouveaux usages, la transformation digitale des entreprises conduit systématiquement à déployer des stratégies de type « customer first ». A l’heure d’une expérience client omni-canal et si possible « sans couture », c’est assez logique. D’autant que les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) et autres NATU (Netflix, Airbnb, Tesla, Uber) ont imposé de nouveaux codes et standards. Qui s’étonne encore de commander un produit le dimanche matin pour le recevoir le soir même ?<br /> Le problème, c’est que ce type d’approche n’est pas tenable sans son miroir « employees first as well». Certains vont même plus loin, à l’image de <a href="https://www.youtube.com/watch?v=cCdu67s_C5E" target="_blank">Vineet Nayar, ancien patron d’HCL technologies, pour qui c’est même « Employees First, Customers Second »</a>.</p> <p> </p> <h2 class="titre2">L’indispensable capital humain</h2> <p>Je crois en effet qu’il est vain d’offrir à ses clients une expérience digne de ce nom sans en faire de même<a href="https://www.orange-business.com/fr/magazine/travail-collaboratif-ce-qu-attendent-les-collaborateurs" target="_blank" title="Travail collaboratif : ce qu'attendent les collaborateurs"> avec ses collaborateurs.</a> Pourquoi cette désormais fameuse symétrie des attentions ? La raison est simple : la transformation des entreprises et organisations s’appuie sur 4 grands leviers, généralement perçus dans cet ordre :</p> <p>1. les outils<br /> 2. les organisations<br /> 3. les process<br /> 4. le capital humain</p> <p>Or, de ces 4 leviers, le capital humain et celui sur lequel les 3 autres s’appuient. Qui en effet pour concevoir et déployer de nouveaux outils ? Qui naturellement pour penser et transformer les organisations ? Qui évidemment pour modéliser et réinventer les process ? Qui, in fine, pour vitre la transformation ? Le capital humain.</p> <p><img alt="" src="https://www.orange-business.com/sites/default/files/illustration-p3.png " style="width: 100%; max-width: 100%;" /></p> <p class="text-align-center">2017 Global Human Capital Trends, par Josh Bersin</p> <h2 class="titre2">Quelle conduite du changement ?</h2> <p>Sans oublier que déployer de nouveaux outils, caler de nouvelles organisations et mettre en œuvre de nouveaux process sans embarquer et accompagner les collaborateurs, dès le départ, puis à chaque étape est voué à l’échec. Derrière toute transformation se cache en effet une transformation humaine, avec un principe clé : on ne change pas les collaborateurs, on change avec eux. En donnant du sens pour lever les craintes et susciter l’adhésion, en partageant la vision et les succès pour créer de l’engagement, en fournissant les méthodes et les outils pour affronter les transformations de notre monde.</p> <p>Dans la seconde partie de cet article, j’évoquerai les principaux facteurs de changement qui touchent ces mêmes collaborateurs. L’Objectif : bien comprendre les uns pour bien accompagner les autres.</p> <h3 class="titre4">Pour aller plus loin :</h3> <ul><li><a href="https://www.orange-business.com/fr/magazine/travail-collaboratif-ce-qu-attendent-les-collaborateurs" target="_blank" title="Travail collaboratif : ce qu'attendent les collaborateurs">Travail collaboratif : ce qu'attendent les collaborateurs</a></li> <li><a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/nouvelles-messageries-qui-revolutionnent-facon-travailler-partie-1" target="_blank" title="Ces nouvelles messageries qui révolutionnent notre façon de travailler (Partie 1)">Ces nouvelles messageries qui révolutionnent notre façon de travailler (Partie 1)</a></li> </ul></div> </div> <div class="field field--name-field-industry field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/242" hreflang="fr">Tous secteurs</a></div> </div> <div class="field field--name-field-subhome field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/297" hreflang="fr">Blogs</a></div> </div> <div class="field field--name-field-profile field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"> <article data-history-node-id="2785" role="article" class="profile teaser clearfix encart_profil"><div class="content"> <div class="col image_blogger"> <div class="field field--name-field-visual field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"><article class="media media-image view-mode-default"><div class="field field--name-field-image field--type-image field--label-hidden field--item"> <img src="https://www.orange-business.com/sites/default/files/media/blog/f-panserrieu-300.png" width="300" height="300" /></div> </article></div> </div> <div class="col bloc_textuel"> <div class="title"> <div class="div-profile-teaser-name"> <span>Frédéric Panserrieu</span> </div> </div> <div class="field field--name-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field--item"><p>Passionné par les RH, l’innovation et l’innovation RH, je suis consultant en transformation digitale au sein d’Orange Consulting. Passé par le contenu web, la formation et le coaching, mon parcours m’a ensuite amené à faire de l’acculturation digitale, de la conduite du changement et de la MOA métier en mode agile. Aujourd’hui, je me concentre essentiellement sur les sujets liés à la digitalisation RH.</p> </div> </div> </div> </article></div> <div class="field field--name-field-insight field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/249" hreflang="fr">Collaboration</a></div> </div>
Petit bouton pour l’homme, grand pas vers l’IoT
<span>Petit bouton pour l’homme, grand pas vers l’IoT</span> <span><span>Patrice Kiroff</span></span> <span>Tue, 12/18/2018 - 08:41</span> <div class="field field--name-field-highlight field--type-string-long field--label-hidden field--item">Parmi les couteaux suisses de l’IoT, le bouton connecté permet d’adresser à lui seul de nombreux usages chez tout type de client, quel que soit le secteur. À vos marques, prêts... appuyez !</div> <div class="field field--name-field-start-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2018-12-18T12:00:00Z">Tue, 12/18/2018 - 12:00</time></div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><div class="titre3">Parmi les couteaux suisses de l’IoT, le bouton connecté permet d’adresser à lui seul de nombreux usages chez tout type de client, quel que soit le secteur. À vos marques, prêts... appuyez !</div> <p>Parmi les couteaux suisses de l’IoT, le bouton connecté permet d’adresser à lui seul de nombreux usages chez tout type de client, quel que soit le secteur. Un bon candidat pour faire un premier pas dans l’IoT, pour des clients encore parfois hésitants. À vos marques, prêts... appuyez !</p> <h2 class="titre2">Le bouton connecté, must have de l’IoT</h2> <p>Dans le jargon IoT, on conjugue en « smart » : smart industries, smart cities, smart building, smart home, ou encore smart agriculture. Pour adresser ces nombreux domaines d’activité, des offres bien ciblées sont proposées : suivre le déplacement d’un objet, le localiser, suivre sa consommation, agir à distance… En bref, autant de solutions que de cas d’usage. Et le client dans tout ça ? Au milieu de cette jungle IoT, difficile pour lui de s’y retrouver.</p> <h2 class="titre2">Un pour tous, tous pour un</h2> <p>Et si on raisonnait à l’envers ? Et si on inventait une solution à tout faire, qui réponde à une multitude d’usages, à l’image d’un couteau suisse ?</p> <p>Un pour tous et tous pour un ! Live Button est une solution unique pour :</p> <ul><li>commander un réassort produit auprès d’un fournisseur automatiquement,</li> <li>alerter toutes mes équipes sur le terrain simultanément,</li> <li>solliciter une intervention d’un prestataire immédiatement,</li> <li>vérifier la présence du personnel systématiquement,</li> <li>gérer la file d’attente dynamiquement,</li> <li>et bien d’autres…</li> </ul><h2 class="titre2">Une offre tout-en-un et customisable</h2> <p>Une des approches de l’IoT n’est-elle pas de proposer un panel de solutions simples et génériques, qui s’adaptent aux contextes d’usages du client ? L’essentiel est de répondre, en première intention, à au moins 80% des besoins du client. Live Button a été développé dans ce sens.</p> <p>Pour une satisfaction à 100%, des API sont disponibles en selfcare pour intégrer la solution dans l’environnement client et initier des développements additionnels sur demande. Les intégrateurs ont réellement leur part à jouer dans cette démarche !</p> <p>Rendez-vous sur <a href="https://market.datavenue.orange-business.com/" target="_blank" title="Datavenue Market ">Datavenue Market </a>pour découvrir l’offre Live Button d’Orange Business Services</p> </div> </div> <div class="field field--name-field-industry field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/235" hreflang="fr">Commerce et distribution</a></div> </div> <div class="field field--name-field-subhome field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/297" hreflang="fr">Blogs</a></div> </div> <div class="field field--name-field-profile field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"> <article data-history-node-id="2631" role="article" class="profile teaser clearfix encart_profil"><div class="content"> <div class="col image_blogger"> <div class="field field--name-field-visual field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"><article class="media media-image view-mode-default"><div class="field field--name-field-image field--type-image field--label-hidden field--item"> <img src="https://www.orange-business.com/sites/default/files/media/blog/helene-calvet.gif" width="300" height="300" /></div> </article></div> </div> <div class="col bloc_textuel"> <div class="title"> <div class="div-profile-teaser-name"> <span>Hélène Calvet</span> </div> </div> <div class="field field--name-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field--item"><p class="MsoNormal"><span style="mso-bidi-font-style:italic">Après la TV sur ADSL et la e-santé, je suis embarquée dans une nouvelle aventure d’innovation depuis plus de trois ans : l’Internet des Objets. Convaincue des perspectives offertes par l’IoT pour réinventer les business des entreprises, j’officie en tant que chef de produit IoT.<p></p></span></p> </div> </div> </div> </article></div> <div class="field field--name-field-insight field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/251" hreflang="fr">Expérience client</a></div> </div>
Machine Learning, pour aller au-delà de l’apprentissage
<span>Machine Learning, pour aller au-delà de l’apprentissage</span> <span><span>Joel Aouizerate</span></span> <span>Fri, 12/14/2018 - 10:50</span> <div class="field field--name-field-highlight field--type-string-long field--label-hidden field--item">Nous sommes désormais bien loin de la vision embryonnaire du Machine Learning (ML) telle que l’avait évoqué Arthur Samuel en 1959, lorsqu’il mit au point le premier système qui jouait seul aux dames pour IBM. S’il y excellait, il a tout de même fallu attendre le début du 21ème siècle, pour que la discipline s’impose enfin dans notre quotidien.</div> <div class="field field--name-field-start-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2018-12-14T12:00:00Z">Fri, 12/14/2018 - 12:00</time></div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><div class="titre3">Nous sommes désormais bien loin de la vision embryonnaire du Machine Learning (ML) telle que l’avait évoqué Arthur Samuel en 1959, lorsqu’il mit au point le premier système qui jouait seul aux dames pour IBM. S’il y excellait, il a tout de même fallu attendre le début du 21ème siècle, pour que la discipline s’impose enfin dans notre quotidien.</div> </div> <div class="field--item"><h3 class="titre4">L’apprentissage ou l’analyse de problèmes complexes</h3> <p>L’apprentissage et l’adaptabilité de la machine a été tout au long du 20ème siècle une réelle préoccupation de l’ingénierie logicielle. Outre les théories mathématiques universitaires ou leurs dérivées open source, le développement technologie n’était pas au rendez-vous pour apporter une puissance de calcul miniaturisée suffisante pour qu’elle s’impose au quotidien. Pour mieux comprendre sa portée, je vous propose tout d’abord de nous pencher sur quelques-unes de ses différentes définitions.</p> <p>Selon Gartner Group, il s’agit d’une notion visant à l’apprentissage par l’exemple, agrégeant plusieurs autres technologies connexes sous un terme unique : « […] Advanced machine learning algorithms are composed of many technologies (such as deep learning, neural networks and natural-language processing), used in unsupervised and supervised learning, that operate guided by lessons from existing information. »</p> <p>Le cabinet McKinsey définit quant à lui le Machine Learning sous le chapitre du savoir-faire en automatisation des tâches par : « […] the use of computers to perform tasks that rely on complex analyses, subtle judgments and creative problem solving. ». Si l’on pensait que la créativité était l’apanage de la conscience, nos philosophes n’ont qu’à bien se tenir ! Cette vision quelque peu provocatrice, invite à la réflexion. En se plaçant à un niveau fort différent, elle fait abstraction de la composante technologique, pour aller sur une définition plus conceptuelle, ouvrant résolument à la réflexion.</p> <p>Enfin, Wikipédia définit le Machine Learning comme un « … champ d'étude de l'intelligence artificielle, [il] concerne la conception, l'analyse, le développement et l'implémentation de méthodes permettant à une machine (au sens large) d'évoluer par un processus systématique et ainsi de remplir des tâches difficiles ou problématiques par des moyens algorithmiques plus classiques. ». Plus consensuelle, cette définition recouvre plusieurs notions dont méthode, processus et gestion de la complexité.</p> </div> <div class="field--item"><h3 class="titre4">Aller plus loin et… décider</h3> <p>Supervisée ou non, la machine apprend donc vite et bien sur le papier. Lorsque l’on revient à la réalité, les choses sont toutes autres. L’intelligence artificielle (IA) ne se résume pas à une évangélisation marketing simpliste où l’apprentissage, profond ou non vient s’insérer d’un coup de baguette magique au cœur des technologies existantes.<br /> Les mécaniques d’intelligence artificielle et de Machine Learning mises en œuvre sont souvent très compliquées et, l’incertitude due à l’environnement, contribue fort certainement à les faire passer du stade du compliqué au complexe. Pour analyser et résoudre des problèmes d’un autre nombre de dimensions bornées que celui d’une partie de dames, cela nécessite donc à la fois, plus de ressources et d’autres technologies. Par exemple, à l’échelle des objets connectés (IoT – Internet of Things) et du Big Data, de nouvelles méthodes d’analyse révolutionnaires se sont donc développées, telles que le Deep Learning et les Réseaux Neuronaux. De ce nouveau paradigme, on cherchera donc à transcender l’analyse statistique à grande échelle, découvrir des « patterns » et viser à prendre des décisions, encadrées ou non selon leur criticité.</p> </div> <div class="field--item"><h3 class="titre4">L’homme face à la décision calculée</h3> <p>Voilà donc, l’homme face au besoin de se réinventer, à imaginer de nouveaux horizons adaptés au monde de demain, où le Machine Learning et où plus largement, l’Intelligence Artificielle enrichissent l’expérience du vécu. Nul besoin d’une expertise quelconque pour s’en convaincre, les faits sont là. La machine se nourrit de nos habitudes et décide déjà souvent pour nous. Elle règle le chauffage sans notre intervention, ajuste les volets de nos bureaux en fonction de l’éclairage, nous propose des publicités ciblées par nos cookies, reconnait les visages de nos photos, bref, s’empare de nos habitudes pour nous proposer une expérience utilisateur toujours plus fluide, mais également plus invasive.  La diversité de ces usages nous amène donc fort à propos à nous poser des questions d’éthique et de responsabilité, tout autant que de sécurité. L’homme ferait-il donc face à la décision calculée en tant que simple spectateur ? A courte échéance, il doit donc s’armer des moyens pour reprendre sa juste place de régulateur, arbitre et/ou acteur.</p> <p> </p> </div> <div class="field--item"><h3 class="titre4">Vers un nouveau paradigme de « Déci-dende »</h3> <p>L’espace de la décision humaine est un droit que l’on veut souverain. L’IA et notamment le Machine Learning devront donc reprendre leur juste place d’intelligence à l’assistance pour éviter toute déviance. On l’aura compris, l’expérience utilisateur par le biais du Machine Learning peut s’en retrouver enrichie, fluidifiée et cela bien au-delà d’une simple réflexion autour de l’amélioration des interfaces de communication. Alors, laissons libre court à l’imagination entrepreneuriale et se dessiner un avenir où la décision et l’assistance se déclinent sous la forme d’un nouveau concept régulé de « déci-dence ».</p> </div> <div class="field--item"><h3 class="titre4"><span><span><span>Pour aller plus loin</span></span></span></h3> <div class="titre3"><span><span><a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/comment-mieux-servir-metiers-avec-microservices-cloud" target="_blank" title="Comment mieux servir les métiers avec les microservices cloud"><span>Comment mieux servir les métiers avec les microservices cloud</span></a><span></span></span></span><span><span><a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/services-cognitifs-et-ia-comment-revolutionnent-lexperience-utilisateur" target="_blank" title="Services cognitifs et IA : comment ils révolutionnent l’expérience utilisateur ?"><span></span><span><br /> Services cognitifs et IA : comment ils révolutionnent l’expérience utilisateur ?</span></a><span></span><a href="https://www.orange-business.com/fr/magazine/futur-analyse-predictive" target="_blank" title="Quel futur pour l’analyse prédictive ?"><span></span></a></span></span><span><span><a href="https://www.orange-business.com/fr/magazine/futur-analyse-predictive" target="_blank" title="Quel futur pour l’analyse prédictive ?"><span><br /> Quel futur pour l’analyse prédictive ?</span></a><span></span></span></span><span><span><a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/chatbot-pour-reinventer-lexperience-collaborateurs" target="_blank" title="Quel futur pour l’analyse prédictive ?"><span></span></a></span></span><span><span><a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/chatbot-pour-reinventer-lexperience-collaborateurs" target="_blank" title="Quel futur pour l’analyse prédictive ?"><span><br /> Un chatbot pour réinventer l’expérience des collaborateurs</span></a><span></span></span></span></div> </div> </div> <div class="field field--name-field-industry field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/242" hreflang="fr">Tous secteurs</a></div> </div> <div class="field field--name-field-subhome field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/297" hreflang="fr">Blogs</a></div> </div> <div class="field field--name-field-profile field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"> <article data-history-node-id="10335" role="article" lang="en" class="profile teaser clearfix encart_profil" xml:lang="en"><div class="content"> <div class="col image_blogger"> <div class="field field--name-field-visual field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"><article class="media media-image view-mode-default"><div class="field field--name-field-image field--type-image field--label-hidden field--item"> <img src="https://www.orange-business.com/sites/default/files/300x300_thierry-gluzman-portrait.png" width="667" height="667" alt=" 300x300_thierry-gluzman-portrait.png" title=" 300x300_thierry-gluzman-portrait.png" /></div> </article></div> </div> <div class="col bloc_textuel"> <div class="title"> <div class="div-profile-teaser-name"> <span>Thierry GLUZMAN</span> </div> </div> <div class="field field--name-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field--item"><p>Consultant et Senior Manager, je m'intéresse plus particulièrement à la maturité technologique des entreprises. J'accompagne les DSI à l'évolution des plans ou feuilles de route. Pour cela, je propose des missions de challenge et d'audit de maturité technologiques.</p> </div> </div> </div> </article></div>
Radioscopie d’un chatbot à apprentissage supervisé propulsé par le cloud
<span>Radioscopie d’un chatbot à apprentissage supervisé propulsé par le cloud</span> <span><span>Julien Legars</span></span> <span>Fri, 12/14/2018 - 10:09</span> <div class="field field--name-field-highlight field--type-string-long field--label-hidden field--item">Smartly.ai est une startup dédiée à l’intelligence artificielle appliquée aux chatbots. Son but est de « rendre le monde plus conversationnel » selon son co-fondateur, Hicham Tahiri, qui m’a expliqué comment fonctionne concrètement les chatbots et ce qu’ils impliquent pour les marques. Smartly.ai fait partie du programme Cloud Starter d’Orange Business Services dont je suis responsable.</div> <div class="field field--name-field-start-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2018-12-14T12:00:00Z">Fri, 12/14/2018 - 12:00</time></div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><div class="titre3"><a href="http://smartly.ai/" target="_blank" title="smartly.ai">Smartly.ai</a> est une startup dédiée à l’intelligence artificielle appliquée aux chatbots. Son but est de « rendre le monde plus conversationnel » selon son co-fondateur, Hicham Tahiri, qui m’a expliqué comment fonctionne concrètement les chatbots et ce qu’ils impliquent pour les marques. Smartly.ai fait partie du programme <a href="https://cloud.orange-business.com/fr/startups" target="_blank" title="Cloud Starter">Cloud Starter d’Orange Business Services</a> dont je suis responsable.</div> <p> </p> </div> <div class="field--item"><h2 class="titre2">Smartly.ai met les chatbots à la portée des métiers</h2> <p>Smartly.ai existe depuis 6 ans. La jeune pousse, incubée à ses débuts par Orange dans son programme Orange Fab, opère une plateforme en cloud qui permet la génération de chatbots et d’assistants vocaux intelligents. En d’autres termes, c’est une machine qui échange avec le consommateur mais la conversation sonne le plus possible comme celle d’un humain.<br />  </p> <p><img alt="" src="https://www.orange-business.com/sites/default/files/1000x505_image-article-obs.png" style="width: 100%; max-width: 100%;" /></p> <h2 class="titre2">Un portefeuille de clients impressionnant</h2> <p>Les marques concernées par ce type de services sont celles pour lesquelles le service client est important et intense. Parmi elles on compte des entreprises, des banques et plusieurs services publics ou gouvernementaux.</p> <p>La solution de Smartly.ai est déclinée en 140 langues et ses bots sont rendus automatiquement disponibles sur toutes les plateformes : navigateurs, Facebook et même les assistants vocaux.</p> <h2 class="titre2">Le machine learning et l’apprentissage supervisé</h2> <p>En machine learning, deux méthodes existent, l’apprentissage non supervisé ou supervisé.</p> <p>Dans le premier cas, la machine apprend d’elle-même comme avec le bot Tay, développé par Microsoft sur Twitter en 2016 mais les résultats peuvent être aléatoires et risqués.</p> <p>Dans le deuxième cas, on donne à des experts métiers les outils pour déterminer les intentions détectées par le bot et améliorer le système en lui fournissant plus de contenus valides. C’est donc la méthode retenue par Smartly.ai.</p> <p>En matière de chatbots la technique ne suffit pas</p> <p>Contrairement à la croyance répandue, l’intelligence artificielle n’en est pas encore au point où elle s’exerce en dehors de la présence de l’homme. Pour bien faire fonctionner un agent conversationnel, il faut l’implication des spécialistes du métier (le service client) et une plateforme intuitive et graphique qui puisse se mettre entre n’importe quelles mains. C’est cela l’idée créatrice de Smartly.ai.</p> <p>Prenons l’exemple du bot d'une banque : si un client n’indique que le mot « CB » dans la fenêtre de chat, le bot ne pourra être sûr de la réponse et il enverra ainsi une question de désambiguïsation, préalablement préparée par les gens du métier : par exemple « voulez-vous récupérer votre CB ? » ou « commander une nouvelle CB ? » ou « faire opposition » etc.</p> <p>C’est un travail de contenu qui doit être réalisé par des non techniciens.</p> <h2 class="titre2">Les « intentions » du chatbot : la base du machine learning</h2> <p>Pour construire un chatbot, tout part des phrases que l’on va apprendre au bot, au travers desquelles on essaie de prédire les intentions des utilisateurs (d’où leur nom).</p> <p>Ainsi, on compare l’ensemble des mots récupérés au travers d’un dialogue qu’on évalue les uns par rapport aux autres (via une vectorisation). Il faut environ vingt phrases d’entraînement (qu’on appelle des « utterances » mot anglais qui signifie « expressions ») pour chaque « intention ».</p> <p>Plus les variantes sont renseignées, plus il sera facile pour le bot de deviner les intentions des utilisateurs.</p> <p></p><center> <figure><img alt="" src="https://www.orange-business.com/sites/default/files/analytics.png" style="width: 90%; max-width: 90%;" /><figcaption>La plateforme offre des vues statistiques permettant de visualiser les demandes les plus fréquentes</figcaption></figure><p></p></center> <p> </p> <p>Un module va ensuite permettre de faire l’apprentissage du bot et de l’améliorer, en permettant à un humain de se connecter et de combler les manques. C’est ce processus qu’on nomme apprentissage supervisé.</p> <p>Une fois les intentions et les « utterances » renseignées, on pourra « entraîner » le chatbot. C’est là que l’on va créer un modèle à partir de la donnée disponible. Quand de nouvelles données conversationnelles seront collectées, le bot va essayer d’inférer la réponse à partir d’elles.</p> <h2 class="titre2">Les bots ne sont pas en train de prendre les emplois</h2> <p>Les bots sont en train de bouleverser les centres d’appels clients mais tout cela n’est pas synonyme de disparition des emplois. Au contraire, grâce à l’intelligence artificielle, l’humain peut se débarrasser des questions classiques et répétitives et se concentrer sur celles qui nécessitent du tact et de la présence humaine.</p> <h2 class="titre2">Qui sont les dresseurs de bots ?</h2> <p>Cette nouvelle discipline est même en train de faire émerger plusieurs nouveaux métiers :</p> <ul><li>Le<strong> développeur de bots</strong> ;</li> <li>L’<strong>entraîneur de bots</strong> a pour objectif de rendre le bot le plus complet possible ;</li> <li>Le <strong>designer de bots</strong> lui trouvera une personnalité en phase avec la marque ;</li> <li>Un <strong>représentant du métier</strong> entraînera le bot à assimiler les règles du métier ;</li> <li>Enfin, <strong>un agent du support</strong> va prendre la main sur les conversations qui le nécessitent.</li> </ul><p>Smartly.ai a déjà réalisé plusieurs projets avec Orange Business Services. Sa solution, entièrement hébergée dans le cloud d’Orange, est déjà disponible en direct et sur le PaaS d’Orange Business Services et bientôt via Orange santé (avec un <a href="https://healthcare.orange.com/fr/actualites/rgpd-et-hds-quelle-compatibilite/" target="_blank" title="Certificat HDS">certificat HDS</a>).</p> <p>La jeune pousse est épaulée par Orange qui réalise des audits de sécurité tous les 6 mois afin de s’assurer que la plateforme est toujours fiable et résistante, ce qui rassure à la fois les jeunes entrepreneurs et leurs clients.</p> <p>Grâce à un partenariat récent, des signatures de nouveaux clients sont déjà en cours en Europe et en Afrique via les filiales de l’opérateur dans ces pays. La startup est promise à un bel avenir.</p> <h2 class="titre2"> </h2> <h2 class="titre2">Pour aller plus loin</h2> <ul><li><a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/rendr-reconstruit-palmyre-grace-cloud">Rendr reconstruit Palmyre grâce au cloud</a></li> <li><a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/myeasyfarm-start-lagriculture-precision-accompagnee-par-sobloo">MyEasyFarm, une start-up de l’agriculture de précision accompagnée par sobloo</a></li> <li><a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/chatbot-opportunites-en-matiere-gestion-relation-client">Chatbot : quelles opportunités en matière de gestion de la relation client ?</a></li> <li><a href="https://cloud.orange-business.com/fr/startups">L’offre Cloud Starter en détail</a></li> </ul></div> </div> <div class="field field--name-field-industry field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/242" hreflang="fr">Tous secteurs</a></div> </div> <div class="field field--name-field-subhome field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/297" hreflang="fr">Blogs</a></div> </div> <div class="field field--name-field-profile field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"> <article data-history-node-id="10491" role="article" lang="en" class="profile teaser clearfix encart_profil" xml:lang="en"><div class="content"> <div class="col image_blogger"> <div class="field field--name-field-visual field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"><article class="media media-image view-mode-default"><div class="field field--name-field-image field--type-image field--label-hidden field--item"> <img src="https://www.orange-business.com/sites/default/files/300x300_precilia-fibleuil.png" width="300" height="300" alt=" 300x300_precilia-fibleuil.png " title=" 300x300_precilia-fibleuil.png " /></div> </article></div> </div> <div class="col bloc_textuel"> <div class="title"> <div class="div-profile-teaser-name"> <span>Précilia Fibleuil</span> </div> </div> <div class="field field--name-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field--item"><p>Responsable du programme Cloud Starter et plus largement du marketing opérationnel innovation, j’interviens auprès des start-up afin de leur permettre de s’appuyer sur la technologie et l’expertise Orange Business Services pour développer leurs solutions les plus innovantes.Convaincue que l’avenir des entreprises traditionnelles repose sur leur capacité à co-innover avec leurs clients et l’écosystème start-up, j’ai à cœur de faciliter les synergies entre ces deux univers. </p> </div> </div> </div> </article></div> <div class="field field--name-field-insight field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/248" hreflang="fr">Cloud</a></div> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/251" hreflang="fr">Expérience client</a></div> </div>
Le challenge LTE-M SNCF et Orange met l’IoT industriel sur les rails
<span>Le challenge LTE-M SNCF et Orange met l’IoT industriel sur les rails</span> <span><span>Julien Legars</span></span> <span>Thu, 12/13/2018 - 09:17</span> <div class="field field--name-field-highlight field--type-string-long field--label-hidden field--item">La technologie LTE-M d’Orange Business Services (sur la bande 800 MHz de la 4G) permet de développer des projets IoT industriels. Dès 2019, elle rendra possible l’extension de la couverture sur des zones difficilement accessibles comme l’intérieur des bâtiments ou des tunnels.</div> <div class="field field--name-field-start-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2018-12-13T12:00:00Z">Thu, 12/13/2018 - 12:00</time></div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><div class="titre3">La technologie LTE-M d’Orange Business Services (sur la bande 800 MHz de la 4G) permet de développer des projets IoT industriels. Dès 2019, elle rendra possible l’extension de la couverture sur des zones difficilement accessibles comme l’intérieur des bâtiments ou des tunnels. C’est dans ce cadre que SNCF et Orange Business Services ont organisé <a href="https://www.orange-business.com/sites/default/files/cp-lancement-ltem-en-france.pdf" target="_blank" title="le challenge « Orange Developer Challenge LTE-M »">le challenge « Orange Developer Challenge LTE-M »</a>. J’ai assisté le 10 décembre à <a href="https://laborange.fr/article/le-kiosque/orange-gardens" target="_blank" title="Ornage Gardens">Orange Gardens</a> aux présentations des participants.</div> </div> <div class="field--item"><h2 class="titre2">Des cas d’usage pour la SNCF</h2> <p>Chaque entreprise participante s’est vu attribuer un cas d’usage répondant aux besoins métiers de la SNCF dans les gares, le long des voies ou dans les technicentres. Le but était de résoudre ces cas au travers de la technologie LTE-M, avec le support des partenaires du challenge (GSMA, Sierra Wireless et Ericsson), d’un module LTE-M de Sierra Wireless et d’un accès à la plateforme Datavenue d’Orange Business Services.</p> </div> <div class="field--item"><h2 class="titre2">1er prix : protéger les travailleurs isolés avec Neovigie</h2> <div class="container-fluid"> <div class="row obs_template two_columns"> <div class="col-md-6 col-sm-12"> <p style="margin-left:-30px;">Neovigie est une jeune pousse toulousaine spécialisée dans la protection des travailleurs isolés. Elle a traité le cas de la <strong>protection des agents SNCF dans les gares</strong>. Le but était de détecter les éventuelles chutes des agents.</p> <p style="margin-left:-30px;">Pour ce cas concret, la valeur du réseau LTE-M est évidente car il permet de résoudre tous les problèmes de perte de signal, à l’intérieur ou à l’extérieur des bâtiments.</p> <p style="margin-left:-30px;">Point important, il fallait doter l’agent SNCF d’un objet autonome pour lui éviter une recharge quotidienne supplémentaire. Neovigie a donc défini un boîtier antichoc et étanche via une modélisation 3D, équipé d’un détecteur de chutes. Quand une alarme est envoyée, tous les terminaux la reçoivent l’alarme et la <a href="https://www.verisure.fr/guide-securite/telesurveillance/fonctionnement-telesurveillance/levee-de-doute" target="_blank" title="Vérisure - levée de doute">levée de doute</a> est réalisée en écoutant un enregistrement de l’environnement sonore de l’agent. Il s’agira dès lors de déterminer s’il s’agit soit d’un accident ou d’une agression.</p> </div> <div class="col-md-6 col-sm-12" style="background-color:#eeeeee;"> <figure><img alt="" src="https://www.orange-business.com/sites/default/files/neovigie.png" style="width: 100%; max-width: 100%; padding-top: 10px;" /><figcaption>le prototype de boîtier imaginé par Neovigie et qui a remporté le premier prix de ce concours</figcaption></figure></div> </div> </div> </div> <div class="field--item"><h2 class="titre2">2ème prix : détecter les hommes et les animaux dans les tunnels avec Adeunis</h2> <div class="container-fluid"> <div class="row obs_template two_columns"> <div class="col-md-6 col-sm-12" style="background-color:#eeeeee;"> <figure><img alt="" src="https://www.orange-business.com/sites/default/files/adeunis.png" style="width: 100%; max-width: 100%; padding-top: 10px;" /><figcaption>Détection des animaux et des humains dans un tunnel, le prototype d'Adeunis</figcaption></figure></div> <div class="col-md-6 col-sm-12"> <p>Adeunis est une PME de la région de Grenoble. Elle a traité <strong>un scénario de détection humaine ou animale dans un tunnel </strong>destiné à améliorer le système actuel qui échoue trop souvent dans ses détections.</p> <p>Adeunis a proposé une solution de bout en bout via une cascade de détections permettant ensuite à un humain de réaliser une levée de doute (via une image ou un son) et de décider ensuite d’envoyer ou non une équipe sur place. La solution est architecturée autour d’une hiérarchie croissante d’affinage de la détection (et donc de la consommation électrique).</p> </div> </div> </div> <div> <p>La solution commence ainsi par une première détection qui génèrera beaucoup de faux positifs. Une fois cette détection effectuée, le système passe à l’étape suivante, la détection du son. Par exemple, il est facile d’éliminer les bruits d’un train des séries de mesure.</p> <p>Adeunis a mis en place plusieurs détecteurs en parallèle : un capteur des synchronisations des mobiles dans un rayon de 10 m, un capteur audio pour détecter les cris et bruits émis par des animaux, des capteurs infra-rouge des points chauds permettant de détecter la présence d’un être vivant.</p> <p>Les informations sont ensuite envoyées via la plateforme puis contrôlées par l’opérateur.</p> </div> <div> </div> </div> <div class="field--item"><h2 class="titre2">3ème prix : contrôler l’éclairage des tunnels avec Inctec</h2> <div class="container-fluid"> <div class="row obs_template two_columns"> <div class="col-md-6 col-sm-12"> <p style="margin-left:-30px;">Le 3ème prix de ce challenge LTE-M fut décerné à <a href="https://www.incontext.technology/" target="_blank" title="Inctec">Inctec</a>, une société allemande basée à Heidelberg spécialisée dans les projets data et principalement IoT. Leur sujet était <strong>la surveillance de l’éclairage des tunnels ferroviaires.</strong></p> <p style="margin-left:-30px;">Deux cas ont été étudiés : d’une part la baisse de luminosité à l’intérieur du tunnel en temps réel, et d’autre part l’analyse sur le long terme du niveau de luminosité dans le tunnel.</p> <p style="margin-left:-30px;">La carte mesure la luminosité dans le tunnel et envoie un message par seconde. Ceci permet de remonter l’information en temps réel vers les utilisateurs à la surface. Par contre, cela est très gourmand en énergie.</p> </div> <div class="col-md-6 col-sm-12" style="background-color:#eeeeee;"> <figure><img alt="" src="https://www.orange-business.com/sites/default/files/inctec.png" style="max-width: 100%; padding-top: 10px;" /><figcaption>Démonstration de la solution conçue par la société Inctec pour contrôler la lumière dans les tunnels de la SNCF</figcaption></figure></div> </div> </div> </div> <div class="field--item"><h2 class="titre2">LTE-M : développer l’IoT industriellement</h2> <p>Bien d’autres solutions ont été présentées qui, comme l’ont reconnu les utilisateurs étaient toutes intéressantes et reflétaient un travail approfondi de la part des équipes impliquées dans le challenge. On peut donc s’attendre à des résultats prometteurs du développement des usages industriels de l’IoT grâce au LTE-M dans les mois qui viennent.</p> <div> <p><span><span><span><span>Le prix start-up a été attribué à <a href="http://e-novact.com/" target="_blank" title="E-novact">E-novact</a> pour son travail sur le sujet de la détection de la toxicité de l’air dans les tunnels. Sa maquette consistait à charger le tunnel avec de l’hélium et à mesurer le taux d’oxygène via des capteurs tout en pilotant les extracteurs d’air. Sur ce projet, où la vitesse est cruciale, le LTE-M a démontré son utilité de par sa faible latence et sa consommation optimale.</span></span></span></span></p> <p><span><span><span><span>Le prix spécial du jury est allé à <a href="http://intesens.com/" target="_blank" title="Intesens">Intesens</a> pour la surveillance de la formation de calcite dans les tunnels, un travail jugé fort pertinent par le jury et qui a permis à la PME toulousaine de découvrir l’intérêt du LTE-M, qu’elle intègrera dans ses futurs projets.</span></span></span></span></p> <p><span><span><span><span>Enfin, le prix coup de pouce a été attribué à Yoko, une start-up en cours de création, pour son projet sur le monitoring de l’occupation des salons Grands Voyageurs, qui recourait à des caméras embarquant une IA spécifique. Le dispositif, très léger, avait été déployé en à peine 30 minutes dans la salle le matin-même, démontrant ainsi la faisabilité de la solution et son avantage coût/délai.</span></span></span></span></p> <p><span><span>Les équipes gagnantes vont bénéficier de mises en visibilité et opérations de promotion par les différents partenaires. Elles pourront proposer des tests et PoC sur le terrain afin d’étudier une future industrialisation. Enfin, toutes les équipes participantes pourront conserver le kit open source logiciel et matériel sur ManGO Red et continuer à utiliser la plateforme Datavenue d’Orange Business Services durant six mois. Au vu de ces 14 projets, on peut s’attendre à des résultats prometteurs du développement des usages industriels de l’IoT grâce au LTE-M dans les mois qui viennent.<span><span><span><span></span></span></span></span></span></span></p> </div> <p><span style="font-size:10.0pt"><span style="line-height:120%"><span style="font-family:"Helvetica Neue Light""><span style="color:black"></span></span></span></span></p> </div> <div class="field--item"><h3 class="titre4">Pour aller plus loin</h3> <p><a href="Orange Business Services accélère son développement sur l’Internet des Objets et annonce le lancement de la technologie LTE-M en France " target="_blank" title="Orange Business Services accélère son développement sur l’Internet des Objets et annonce le lancement de la technologie LTE-M en France ">Orange Business Services accélère son développement sur l’Internet des Objets et annonce le lancement de la technologie LTE-M en France </a><br /><a href="https://www.orange-business.com/fr/reseau-LTE-M" target="_blank" title="Pour vérifier la couverture mobile de la technologie LTE-M dédiée aux objets connectés, consultez la carte interactive en ligne">Pour vérifier la couverture mobile de la technologie LTE-M dédiée aux objets connectés, consultez la carte interactive en ligne</a></p> <p> </p> </div> </div> <div class="field field--name-field-industry field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/160" hreflang="fr">Industrie</a></div> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/163" hreflang="fr">Transport</a></div> </div> <div class="field field--name-field-subhome field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/297" hreflang="fr">Blogs</a></div> </div> <div class="field field--name-field-profile field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"> <article data-history-node-id="2354" role="article" class="profile teaser clearfix encart_profil"><div class="content"> <div class="col image_blogger"> <div class="field field--name-field-visual field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"><article class="media media-image view-mode-default"><div class="field field--name-field-image field--type-image field--label-hidden field--item"> <img src="https://www.orange-business.com/sites/default/files/Blog/y-gourvennec-300x300_1_1.png" width="300" height="300" /></div> </article></div> </div> <div class="col bloc_textuel"> <div class="title"> <div class="div-profile-teaser-name"> <span>Yann Gourvennec</span> </div> <div class="div_twitter_account"> <a href="https://twitter.com/ygourven" target="_blank">Compte Twitter</a> </div> </div> <div class="field field--name-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field--item"><p>Je suis spécialiste en systèmes d'information, marketing de la highTech et Web marketing. Je suis auteur et contributeur de nombreux ouvrages et Directeur Général de Visionary Marketing. A ce titre,  je contribue régulièrement sur ce blog pour le compte d'Orange Business Services sur les sujets du cloud computing et du stockage dans le cloud.</p> </div> </div> </div> </article></div> <div class="field field--name-field-insight field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/247" hreflang="fr">Big data - IoT</a></div> </div>
Infographie - Perception et utilisation des usages numériques en France
<span>Infographie - Perception et utilisation des usages numériques en France</span> <span><span>Julien Legars</span></span> <span>Fri, 12/07/2018 - 11:37</span> <div class="field field--name-field-highlight field--type-string-long field--label-hidden field--item">L’infographie que nous vous proposons aujourd’hui, synthèse de l’observatoire des usages du digital par Opinionway pour Orange (5009 utilisateurs du digital français interrogés au cours du troisième trimestre 2018) est le fruit du partenariat entre Orange Business Services et Mitel.</div> <div class="field field--name-field-start-date field--type-datetime field--label-hidden field--item"><time datetime="2018-12-07T12:00:00Z">Fri, 12/07/2018 - 12:00</time></div> <div class="field field--name-field-content field--type-text-long field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><div class="titre3">L’infographie que nous vous proposons aujourd’hui, synthèse de l’observatoire des usages du digital par Opinionway pour Orange (5009 utilisateurs du digital français interrogés au cours du troisième trimestre 2018) est le fruit du partenariat entre Orange Business Services et Mitel.</div> <p>Objets connectés, cloud, intelligence artificielle sont entrés dans le vocabulaire des français; ces derniers ont même une idée assez précise de ce qui se cache derrière ces termes. Il est vrai que des sociétés comme Uber, Netflix ou Deezer ont popularisé l’usage des solutions et des services hébergés dans le cloud. Elles ont diffusé le principe de paiement à l’usage. On souhaite ne payer que ce que l’on consomme, un principe valable dans la sphère privée comme professionnelle avec les solutions UCaaS par exemple.</p> </div> <div class="field--item"><h2 class="titre2">L’économie de l’expérience</h2> <p>Cette adoption est facilitée par l’entrée dans une ère d’économie de l’expérience. En fait, l’expérience se substitue de plus en plus au produit, « Vendez la flamme, pas le briquet » nous rappelle Vivek Chugh. Parallèlement, les clients sont de plus en plus connectés et à toute heure. Ils imposent aux entreprises une dictature de l’immédiateté, et, sans réponse, ils changent de fournisseurs (effet de churn ou taux d’attrition).</p> <p><a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/collaboration-en-toute-liberte" title="La collaboration en toute liberté ">La fragmentation du lieu de travail</a> est un autre facteur à l’origine du développement de modes de communication asynchrones comme les messageries instantanées, elles-mêmes vulgarisées par les médias sociaux (LinkedIn, Twitter, Instagram, Snapchat etc.). Dans l’étude d’Opinionway, 62% des répondants déclarent utiliser des groupes de discussion de type messagerie instantanée. Un chiffre qui s’envole à 82% pour les 15-24 ans. Un canal de communication plébiscité qui se répand en particulier lors des micro moments, se traduisant par <a href="https://www.orange-business.com/fr/blogs/collaboration-et-communications-unifiees-tous-etages" title="Collaboration et communications unifiées à tous les étages ">l’usage d’un terminal en situation de mobilité (smartphone ou tablette) lors de moment courts</a> comme dans les transports entre deux stations de métro, dans un ascenseur, dans son canapé pendant des publicités télévisées, etc.</p> </div> <div class="field--item"><h2 class="titre2">La pratique du self-care</h2> <p>Cette solution de communication favorise la pratique du self-care. L’utilisateur est, en effet, de plus en plus disposé à recevoir l’information en mode self-care. Par exemple, obtenir, sans contact humain, sans déplacement en agence, un lieu de livraison ou la confirmation d’un horaire de rendez-vous, est devenu naturel. C’est l’avènement d’un mode de communication « fast asynchrone ». Les services clients des entreprises se sont ainsi adaptés, ils ne proposent plus uniquement des échanges en face-à-face ou de vive voix. Ils intègrent les requêtes dans un processus omnicanal, souvent enrichi par des machines (IA, chatbots), réunissant la voix, la vidéo, les messageries et les médias sociaux. Et finalement la motivation des utilisateurs est assez simple : gagner du temps (55%), rendre la vie quotidienne plus facile (38%) etc.</p> <p> </p> </div> <div class="field--item"><p></p><center><a href="https://www.orange-business.com/sites/default/files/usage-numerique.pdf" target="_blank"><img alt="" src="https://www.orange-business.com/sites/default/files/usage-numerique.png" style="width: 60%; max-width: 60%;" /></a></center> </div> </div> <div class="field field--name-field-industry field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/242" hreflang="fr">Tous secteurs</a></div> </div> <div class="field field--name-field-subhome field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/297" hreflang="fr">Blogs</a></div> </div> <div class="field field--name-field-profile field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"> <article data-history-node-id="9192" role="article" lang="en" class="profile teaser clearfix encart_profil" xml:lang="en"><div class="content"> <div class="col image_blogger"> <div class="field field--name-field-visual field--type-entity-reference field--label-hidden field--item"><article class="media media-image view-mode-default"><div class="field field--name-field-image field--type-image field--label-hidden field--item"> <img src="https://www.orange-business.com/sites/default/files/aaa.png" width="170" height="170" alt="Jean-Denis Garo " title="Jean-Denis Garo " /></div> </article></div> </div> <div class="col bloc_textuel"> <div class="title"> <div class="div-profile-teaser-name"> <span>Jean-Denis Garo</span> </div> <div class="div_twitter_account"> <a href="https://twitter.com/jeandenisg" target="_blank">Compte Twitter</a> </div> </div> <div class="field field--name-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field--item"><p><span style="font-size:11pt"><span style="font-family:"Calibri","sans-serif""></span></span>Directeur Marketing Europe du sud Mitel, je suis Président du CMIT (Club des directeurs Marketing et communication de l’IT).<br /> Auteur, j’aime être à l’écoute des signaux faibles touchants à la collaboration en entreprise, à l’évolution et l’adoption des usages en communications. Adepte des médias sociaux, je m’intéresse aussi aux pratiques marketing innovantes.</p> <p> </p> <p style="margin:0cm 0cm 0.0001pt"><span style="font-size:11pt"><span style="font-family:"Calibri","sans-serif""><span style="color:#4f81bd"></span></span></span></p> <p class="MsoNormal"><p></p></p> </div> </div> </div> </article></div> <div class="field field--name-field-insight field--type-entity-reference field--label-hidden field--items"> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/249" hreflang="fr">Collaboration</a></div> <div class="field--item"><a href="https://www.orange-business.com/fr/taxonomy/term/251" hreflang="fr">Expérience client</a></div> </div>

Nouveaux sites web sur Annuaire en ligne

Nouveaux sites

Nouveaux sites web sur Achats en ligne

Nouveaux sites




Merci aux sites qui Ă©diteurs des flux RSS que nous diffusons.

Sans leur travail, 48pm n'existerait pas.
|Editeur: Neodia webmarketing |
eXTReMe Tracker